Interview exclusive de Combat de Coqs pour From Breizh🐔

Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont talentueux. On est fières de vous présenter le duo de choc, Antoine et Quentin de Combat de Coqs, qui ont bien voulu répondre à nos questions.

 

Vous qui connaissez bien l’histoire bretonne, que(le) breton(ne) vous inspire ?

Quentin : La Bretagne a et a eu dans son histoire beaucoup de grands personnages ! J’admire nos entrepreneurs qui sont aujourd’hui à la tête de très belles réussites : Bolloré, Pinault, Leclerc … Forcément des sources d’inspiration lorsque l’on souhaite à son tour créer une entreprise.

 

Quel slogan pourrait décrire votre équipe ?

Quentin : Qui trop écoute la météo, passe sa vie au bistrot.

 

Quelle est la musique qui passe tous les jours au bureau en ce moment ?

Antoine : En ce moment on écoute énormément « Columbine », un groupe de rap Rennais, issu du même quartier que nous. J’espère qu’ils jouent à Combat de Coqs autant que l’on écoute leur musique !

 

À quels jeux jouiez-vous étant enfants ?

Quentin : J’ai l’impression d’avoir passé mon enfance un ballon dans les pieds !

Antoine : Maintenant, on a rangé le ballon au placard, mais la passion reste intacte alors on se rend tous les week-ends au « Roazhon Park » pour soutenir le Stade Rennais !

 

Quelle est la définition d’une équipe de choc selon vous ?

Quentin : Une équipe sérieuse qui ne se prend pas au sérieux !

Antoine : C’est ce qu’on essaye de véhiculer avec Combat de Coqs. On prend énormément de plaisir dans cette aventure et je pense que les gens qui suivent l’aventure le ressentent.

 

Quel est le pêché mignon commun à l’équipe ?

Antoine : Disons qu’on pourrait se définir comme des « Épicuriens »… avec tout ce que cela implique !

Quentin : Pas mieux !

 

Quels sont vos talents cachés ?

Quentin : Le sens du rythme ! Malheureusement, c’est absolument faux, mais j’ai toujours rêvé de l’avoir… Alors si on peut se faire plaisir

 

Quels seraient vos conseils pour des jeunes souhaitant aussi se lancer dans l’aventure entrepreneuriale et la création ?

Quentin : Quand Antoine est au téléphone avec des clients… Il a une manière de changer sa voix que parfois j’ai l’impression que c’est un inconnu qui parle.

 

Une blague à nous raconter pour finir ?

Antoine : Allez, on va finir par une blague bretonne … Pourquoi les Bretons sont tous frères ? Parce qu’ils ont Quimper !

 

 X